Historique

Ancien pilote de l'armée de l'air, le Lieutenant-colonel Weber totalise près de 5800 heures de vol dont près de 4000sur tous les types de Mirage. " Je voue à l'aéronautique et au pilotage une véritable passion " explique t-il. Aussi, en 1983, il décide de construire son propre appareil afin de conserver une activité aérienne pour sa retraite. Il s'inspire des plans du "Variez ", avion imaginé par Burt Rutan, ingénieur aérodynamicien de la Nasa, et lui apporte de nombreuses améliorations.

Deux années et 4000 heures de travail lui sont nécessaires pour en venir à bout. Son "bébé " est né. Il le baptise alors " l'Acroez " et en obtient l'homologation. Ses caractéristiques techniques, et notamment sa forme en canard, en font un véritable avion de voltige. " Dans certains domaines de vol, il se rapproche du Mirage III, avion à bord duquel j'ai évolué durant ma carrière militaire. Cet avion est conçu dans un esprit de chasse. " Il entame alors ses premiers vols. " Mon projet initial était de voyager et surtout de participer en solitaire à des démonstrations en vol. " Cependant, devant l'intérêt croissant du public, il s'oriente rapidement vers la compétition sportive. Face à cet intérêt et soucieux de présenter un beau spectacle, Réal Weber a décidé de créer une patrouille de voltige aérienne, afin de pouvoir réaliser ce projet. L'ASSOCIATION REVA a été crée en 1992 sur le terrain d'aviation de COLMAR HOUSSEN.L'achat d'un deuxième appareil a permis au projet de prendre forme. C'est ainsi qu'en 1993 est née, sur le sol Alsacien, la première patrouille acrobatique au monde sur ACROEZ.

L'Acroez

L'Acroez est un avion biplace, de formule canard, à moteur propulsif. Sa structure est réalisée en fibre de verre(90%) et en carbone kevlar (10%). Il supporte ainsi des accélérations de + et -12G. Les winglets (surfaces verticales en bout d'ailes) lui permettent de gagner en vitesse grâce à une meilleure pénétration dans l'air et lui accordent une meilleure stabilité dans les lacets. L'Acroez est un avion très léger. Sa finesse est de 22, c'est à dire qu'en cas de panne moteur, à 1000mètres d'altitude, il peut parcourir 22 kilomètres en vol plané.

ÉQUIPAGE

Il reçoit le renfort du Lieutenant-colonel Michel Coste, lui aussi ancien pilote de l'armée de l'air au sein de l'escadron de chasse 2/13 " Alpes " de la base aérienne 132 de Colmar. La patrouille Réva prend alors son véritable envol.

Connue seulement des passionnés de la voltige aérienne, l'aventure a pourtant débuté en 1985. A cette époque, Réal Weber n'imaginait certainement pas rencontrer un tel succès.

Elle participe à de nombreux meetings en France mais aussi à l'étranger, inconnue à ses premières heures, elle bâtit un nom dans le milieu de la voltige. Les deux pilotes bénéficient d'un intérêt grandissant de la part des amateurs d'évolutions acrobatiques. Et ce n'est pas un accident de chasse en 1994, venant écarter le Lieutenant-colonel Weber du circuit pendant un an qui entame leur motivation. Les années suivantes, la patrouille s'entraîne d'arrache-pied pour proposer un programme harmonieux.

ACROEZ
l'ACROEZ patrouille reva

Constructeur Construction amateur
Catégorie Avion voltige
Formule Canard
Statut En service
Modèle Biplace en tandem
Concepteur Burt RUTAN
Motorisation
Moteur moteur propulsif
Nombre 1
Puissance unitaire  200 CV
Dimensions
Envergure 7,90 m
Longueur 4,90 m
Masses
Masse à vide
Poids à vide : 400 / 420 kg
Carburant
Carburant : 190 L
Réalisation
Structure Résine époxy, tissu fibre de verre, carbone, kevlar
Performances
Vitesse maximale 340 km/h
Rayon d'action 1850 km
Montée à 4000 m 12 minutes

Elle s'étoffe d'un troisième appareil et voit l'arrivée de deux pilotes supplémentaires, les commandants Alain Amiot et Daniel Gendreau.

Pilotes de chasse également, ils apportent expérience et compétence. Ces quatre figures de la voltige aérienne ne comptent désormais plus les heures passées à l'entraînement et à l'entretien des " Acroez ". La passion les anime.

Le Lieutenant-colonel Weber rêvait sûrement quand il s'est lancé dans cette folle aventure. Aujourd'hui son rêve est devenu réalité…

Basée sur l'aéroport de Colmar-Houssen, la patrouille dispose d'un hangar pour abriter et entretenir ses avions.

PATROUILLE REVA

Photos

©Jacques Panas / Spot'Air

PATROUILLE REVA

©Maxime Garcia / Spot'Air

Vidéo

Nos partenaires