Le Sud-Aviation SA.330 Puma est un hélicoptère de transport moyen civil et militaire français. Conçu par Sud-Aviation et développé par l'Aérospatiale dans les années 1960, il a été construit en collaboration avec Westland Helicopters. À sa création en 1990, Eurocopter en a poursuivi le développement, rebaptisant les versions militaires Cougar.

Origine

En 1962, l’Armée de Terre française publia un cahier des charges pour un hélicoptère de transport tactique et logistique de moyen tonnage devant remplacer ses Sikorsky H-34. Le futur appareil devait pouvoir voler à plus de 250 km/h en croisière, tenir en stationnaire à plus de 1 500 m à pleine charge en atmosphère tropicale, et disposer de capacités tous-temps. À la même époque Sud-Aviation achevait la construction de deux S-58 remotorisés avec une turbine Turboméca Bi-Bastan de 1 900 ch dont le premier exemplaire prit l’air le . Le Sikorsky S-58 fut rapidement abandonné au profit d’un nouveau projet désigné Alouette IV, susceptible de transporter 12 hommes et motorisé avec deux Bastan VII de 1 300 ch.

En , le Service technique de l'aéronautique (STAé) notifia à Sud-Aviation un marché de 20 millions de francs portant sur la réalisation de deux prototypes [F-ZWWN/O] et 5 appareils de présérie [F-ZWWP/T] désignés SA.330 Puma à turbine Turmo III, moteur qui équipait déjà le Super Frelon. Le futur appareil, dont une maquette grandeur nature fut présentée au salon du Bourget, se présentait comme un appareil conventionnel à structure métallique semi-monocoque, entraîné par deux turbines montées au-dessus du fuselage, en avant du rotor principal doté de pales en alliage léger. La poutre arrière supportant le rotor anti-couple est de construction monocoque, supportant un anti-couple 5 pales à droite et un stabilisateur horizontal à gauche. Cet appareil reposait sur un train tricycle semi-escamotable composé de trois diabolos.

Le premier des deux prototypes [F-ZWWN] a effectué son premier vol le piloté par Jean Boulet et Roland Coffignot, assistés d’André Ricaud, mécanicien navigant et Gérard Boutin, ingénieur navigant. Ce prototype était équipé de turbines Turbomeca Turmo IIIC de 1 160 kW. La Royal Air Force ayant besoin aussi d’un appareil de transport tactique, elle choisit le Puma en 1967 et un accord franco-britannique de production fut conclu le entre Sud-Aviation et Westland Helicopters.

697 SA.330 ont été construits jusqu’en 1987[réf. nécessaire], date à laquelle la production cessa au profit du SA.332 Super Puma.

SA.330 Puma

  • SA.330A Puma : Cinq appareils de présérie réalisés en 1967. Un sixième appareil prit l’air le 30 juillet 1968 avec un fuselage avant modifié qui sera finalement retenu en série.
  • SA.330B Puma : Première version de série, dont le premier exemplaire sortit d’usine le 12 septembre 1968, les livraisons à l’Armée de Terre française débutant le 13 mai 1969, la commande initiale portant sur 88 appareils.
    • SA.330B Orchidée : Prototype de surveillance du champ de bataille avec radar ESB Orchidée et système informatique embarqué. Un prototype a pris l’air en 1990, l’armée française envisageant de commander 20 appareils. Ce programme fut annulé pour des raisons budgétaires, puis réactivé à une échelle réduite en 1993 après des essais durant la guerre du Golfe avec le AS.532UL/Horizon.
  • SA.330C Puma : Version militaire pour l’exportation du SA.330B avec des turbines Turmo IVB, premier vol septembre 1968.
  • SA.330E Puma : 48 exemplaires construits pour la RAF par Westland à Hayes, qui les utilisa avec la désignation Puma HC Mk 1. Le premier exemplaire prit l’air le 25 novembre 1970, les livraisons aux Squadrons 33 et 230 de la RAF débutant en 1971.
  • SA.330F Puma : Hélicoptère de transport civil pour 15 à 17 passagers dérivé du SA.330C, dont le prototype effectua son premier vol le 26 septembre 1969. Certifié en France le 12 octobre 1970, les livraisons débutant fin 1970. Entretemps Sud-Aviation et Nord-Aviation avaient fusionné pour former la SNIAS. Premier hélicoptère civil au monde à obtenir un certificat de navigabilité de transport public catégorie A, le SA.330F a vu sa masse maximale autorisée passer progressivement de 6,4 à 6,7 puis 7 tonnes. En 1976 cet appareil fut enfin équipé de pales en fibre de verre dont le meilleur rendement permit de porter la masse maximale à 7 400 kg.
  • SA.330G Puma : Apparu fin 1973, c’est un SA.330F équipé de Turmo IVC de 1575 ch avec dégivrage des prises d’air. Destiné au marché civil et militaire.
  • SA-330H Puma : Version militaire du SA.330G.
  • SA-330J Puma : Hélicoptère civil apparu en 1976. Cet appareil peut transporter outre les deux pilotes entre 8 et 12 passagers en version VIP ou 20 passagers en version haute densité avec des toilettes et un compartiment à bagages à l’arrière.

C'est le premier Puma équipé de pales principales et arrières en matériaux composites. Doté d’un dégivrage thermique des pales du rotor principal comme de l’anti-couple, de nouvelles prises d’air et d’un radar météo. C’est le premier hélicoptère à avoir été certifié tout-temps hors URSS, le 25 avril 1978. 11 appareils furent assemblés par IPTN en Indonésie.

  • SA.330L Puma : Version militaire du SA.330J.
  • IAR.330L Puma : En 1977 une licence de production du Puma à turbine Turmo IV-CA de 1 588 ch fut accordée à la Roumanie.
  • SA.330R Puma : Appareil allongé qui servit au développement du Super Puma. Cet appareil [F-ZWWO] qui a volé le 5 septembre 1977 avec une tête de rotor modifiée et des turbines Turbomeca Malika de 1 755 ch a été rebaptisé par la suite SA.331.
  • SA.330S Puma : SA.330C modifié par OGMA au Portugal avec un rotor composite et deux turbines Turboméca Malika I de 1 700 ch.
  • SA.330Z : Appareil expérimental [F-ZWRR] équipé d’un fenestron au lieu de l’anti-couple.
  • Oryx : Refonte du Puma par Atlas Aviation en Afrique du Sud.
  • Puma Mk-2 : Refonte du Puma réalisé par Airbus Helicopters pour le compte de la Royal Air Force à partir de 20141.

Production

1 687 SA.330 ont été construits par Aérospatiale puis Eurocopter, dont 8 prototypes[réf. nécessaire]. La production a cessé en 1987 au profit du Super Puma, mais s'est poursuivie à Brașov, en Roumanie.

 

SA.330 Puma
100_1050
Vue de l'hélicoptère.

Rôle Hélicoptère de transport moyen
Constructeur Aérospatiale
Premier vol
Mise en service 1968
Date de retrait Toujours en service
Nombre construit 1687
Équipage
3 + 16 à 20 personnels
Motorisation
Moteur Turbomeca Turmo III C4
Nombre 2
Type Turbomoteur
Puissance unitaire 1330 ch
Nombre de pales 4
Dimensions
Image illustrative de l'article Sud-Aviation SA330 Puma
Diamètre du rotor 15,09 m
Longueur 14.06 m
Hauteur 5,14 m
Masses
À vide 3 615 kg
Charge utile 1 560 kg sous élingue kg
Maximale 7 400 kg
Performances
Vitesse de croisière 280 km/h
Vitesse maximale 310 km/h
Plafond 5 000 m
Distance franchissable 550 km
Armement
Externe Mitrailleuses de 7,62 mm
Paniers de roquettes
Missiles antichar
Canon de 20 mm en sabord

 

Laisser un commentaire