MH-60R "Seahawk" (Danemark)

Le MH-60R a été conçu pour succéder aux SH-60B et aux SH-60F. Son développement a commencé en 1993. Le premier vol a eu lieu en 1999 et les premiers appareils de série ont été livrés en 2008. Baptisé à l'origine SH-60R (R pour remanufacturing), il a été par la suite renommé MH-60R pour refléter le caractère multi-missions de l'hélicoptère.

Il est équipé de nouveaux senseurs, d'un cockpit tout-écran (le même que celui du MH-60S), d'un FLIR et d'un sonar amélioré. Il peut lancer la torpille Mk-54 et le missile Hellfire. Son nom était d'ailleurs initialement "Strikehawk".

Environ 240 SH-60B et F de l'US Navy doivent être transformés par Sikorsky et Lockheed Martin en MH-60R. Les modifications incluent aussi l'extension de la durée de vie de la structure de l'appareil.

Photo : ©Jean-Yves Van

En date du 13 novembre 2014, 200 des 291 hélicoptères prévus à cette date ont été livrés à l'US Navy ainsi que 5 des 24 appareils commandés par la forces aériennes de la marine australienne , la production des 9 commandés par la marine royale danoise a commencé. En mars 2016, l'Australie a reçu la totalité de sa commande.

Sikorsky SH-60 Seahawk
Image illustrative de l'article Sikorsky SH-60 Seahawk
HH-60H Seahawk de l’US Navy au cours d'un exercice.

Rôle Hélicoptère naval multi-missions
Constructeur Drapeau : États-Unis Sikorsky Aircraft
Premier vol
Mise en service 1984
Date de retrait Toujours en service
Coût unitaire 28 millions $ (version MH-60S)
Équipage
3 (pilote, copilote et opérateur système d’armes)
Motorisation
Moteur General Electric T700
Nombre 2
Type Turbomoteurs
Nombre de pales 4
Dimensions
Diamètre du rotor 16,36 m

 

Photos

Photo : MH-60 sur une frégate danoise ©Auteur inconnu

Vidéos

Nos partenaires 2018