AgustaWestland EH101 Merlin

L'EH-101 est un hélicoptère produit par le constructeur italien AgustaWestland (fusionné avec Leonardo-Finmeccanica en 2016)

Les versions

Merlin HM Mk1 : hélicoptère de lutte ASM livrés à la Royal Navy à 44 exemplaires entre 1997 et 2002 et qui équipe les quatre Naval Air Squadron No 284 ( Destroyer Type 45), No 814 (porte-hélicoptères HMS Bulwark and HMS Albion de la Royal Navy), No 820 (navire-hôpital RFA ARGUS de la Royal Fleet Auxiliary), No 824 (Frégates Type 23 et Type 26). Il est motorisé avec 3 turbines Rolls-Royce-Turboméca RTM322-01/8 ou RTM332-02/8 de 2 100 ch au décollage. Compte tenu des retards enregistrés et des difficultés de mise au point, le prix unitaire de l’appareil avait sérieusement dérapé, mais cet hélicoptère fit rapidement l’unanimité auprès des équipages pour sa facilité de pilotage grâce à un pilote automatique très performant. Très maniable, le Merlin est aussi d’entretien très facile. Aménagé pour 2 pilotes et deux opérateurs électroniques, il dispose d’une suite informatique particulièrement performante conçue par Lockheed Martin UK et d’un sonar immergé de grande puissance. Diverses bouées optiques sont également stockées dans deux soutes rotatives situées à l’arrière de la cabine. Un radar Blue Kestrel 5000 situé sous le fuselage assure lui une couverture à 360° pour le guidage de missiles anti navires de surface.

Merlin HM Mk2 : 30 hélicoptère Merlin HM Mk1 de lutte ASM de la Royal Navy sont progressivement modernisés au standard Mk2 depuis 2014. fin 2015, 24 ont été livrés et ont atteint leur pleine capacité opérationnelle. Le coût du programme est de 760 millions de Livres Sterling (environ 1,1 milliard d'Euros), il comprend un nouveau cockpit numérique, la modernisation du système tactique, des liaisons de données, du système de vision nocturne et sonar. Le radar Blue Kestrel 5000 sera modernisé et certains Merlin HM Mk2 serviront de base pour remplacer les Sea King S-61 Mk7 ASC de surveillance et contrôle aérien avancé qui équiperont le futur porte-avions HMS Queen Elisabeth.

Merlin HC Mk3 : hélicoptère de transport d’assaut pour la Royal Air Force. Capable de transporter 30 hommes ou 16 blessés en civières, il se distingue du Merlin HM.1 par une avionique beaucoup plus simple, mais est équipé d’équipements de contre-mesures électroniques, le cockpit est conçu pour permettre l’utilisation de lunettes infrarouges et d’un système FLIR. Il se distingue aussi par la présence d’une rampe de chargement arrière, la possibilité d’installer une perche de ravitaillement en vol et des armes en sabord.

Merlin HC Mk3A : 6 appareils commandés par le Danemark (Mk 512) et reconditionnés par AgustaWestland pour les besoins de la RAF.

EH101 Mk 110 : hélicoptère de lutte ASM pour la Marine italienne. Sensiblement identique au Merlin HM.1, il se distingue par une avionique essentiellement italienne fournie par Alenia, l’utilisation de torpilles Whitehead Moto Fides A244/S, mais aussi de missiles antinavires Marte Mk 2.

EH101 Mk 112 : appareil de contre-mesures électroniques et de guet aérien pour la Marine italienne. 4 exemplaires équipés d’un radar de contre-mesures Eliradar HEW-784 ont été commandés en 1997, mais leur livraison n’est pas prévue avant février 2009.

EH101 Mk 410 : appareil de transport pour la Marine italienne.

EH101 Mk 510 : le premier EH101 civil, équipé de turbines General Electric CT7-6 de 1 920 ch et aménagé pour le transport de 30 passagers, a été livré à la Tokyo Metropolitan Police Agency et mis en service en mars 1999.

EH101 Mk 512 : appareil de transport et de sauvetage destiné à la marine danoise.

MCH101 : hélicoptère produit sous licence par Kawasaki à Gifu pour destiné la Force maritime d'autodéfense japonaise. La tête de série a été produite à Yeovil. Ces appareils sont spécialisée dans la guerre des mines.

Ils sont équipés d'un sonar remorqué AN/AQS-24A de Northrop Grumman, déployé depuis la porte arrière, ainsi que d'un système de détection laser AN/AES-1 sur le flanc gauche destiné à la détection des mines de surface.

AW520 Cormorant : appareil de sauvetage maritime développé spécifiquement pour le Canada à partir de la version civile de l’EH101. Disposant d’une rampe de chargement et d’un treuil, le prototype a effectué son premier vol en Italie le 31 mai 2000. Il a été livré en vol au Canada début 2001.

Projet avorté pour une version présidentielle américaine : le VH-71 Kestrel : Pour remplacer les vieillissants SH-3 Sea King utilisés pour transporter le président des États-Unis (Marine One), il fut décidé de leur remplacement en 2001 par un hélicoptère plus sur et plus puissant. Pour ce projet, Il fut choisi de concevoir un dérivé de l'AgustaWestland EH10 qui aurait été construit par Lockheed Martin sous la licence US 101 avec pour désignation militaire « VH-71 Kestrel ». Initialement prévu pour une mise en service en 2008, le projet fut abandonné en 2009 face aux retards et à la dérive des coûts.

EH101 Merlin HM.1
Image illustrative de l'article AgustaWestland EH101 MerlinUn EH101 de la Royal Navy.

Rôle Hélicoptère
Constructeur Drapeau : Italie Agusta Westland
Leonardo (à partir de 2016)
Premier vol
Mise en service 2000
Date de retrait Toujours en service
Équipage
2
Motorisation
Moteur Rolls-Royce Turbomeca RTM332-02/8
Nombre 3
Type turbine
Puissance unitaire 2 100 ch
Nombre de pales 5
Dimensions
Image illustrative de l'article AgustaWestland EH101 Merlin
Diamètre du rotor 18,6 m
Longueur 19,5 m
Hauteur 6,65 m
Masses
À vide 10 500 kg
Performances
Vitesse de croisière 278 km/h
Vitesse maximale 309 km/h
Plafond 4 575 m
Distance de convoyage 1 400 km

 

Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni :

La Royal Navy a commandé 44 Merlin HM.1, destinés à être embarqués sur les frégates de la classe Duke (Type 23), les porte-avions de la classe Invincible et différents navires de combat ou de soutien logistique. Le premier appareil de série a volé le 6 décembre 1995 et le premier Merlin HM.1 doté de son avionique de combat le 14 janvier 1997. Le premier appareil a été livré à la Navy le 17 mai 1997, et une section d’évaluation opérationnelle (No 700M Squadron) constituée le 1er décembre 1998. Le dernier appareil a été livré fin 2002. Le No 824 Naval Air Squadron a été activé en juin 2000 pour la formation des équipages, et la première unité opérationnelle, le No 814 Sqdn, a été commissionné fin 2001, suivi des No 820 et N0 829 Sqdn. Toutes ces unités sont stationnées à RNAS Culdrose, en Cornouailles, et ont été interdites de vol en mars 2004 après qu’un Merlin HM.1 eut été victime d’une panne d’anti-couple. L’enquête ayant révélé un défaut de fabrication de la tête de rotor, les vols ont repris début 2005. Début 2007 huit frégates Type 23 avaient été modifiées pour recevoir cet appareil bien que le No 829 Sqdn, chargé d’alimenter ces navires, ne dispose que de 6 sections.

La Royal Air Force a commandé 22 Merlin HC.3, qui ont été mis en service le 11 décembre 2000 au sein des No 28 Sqdn. Ces appareils ont été utilisés dans les Balkans début 2003, puis dans le sud de l’Irak à partir de 2005 dans le cadre de l’Operation Telic. Craignant de manquer d’appareils, le Ministère de la Défense britannique a acheté 6 appareils au Danemark en 2007, commandant en échange 6 appareils supplémentaires qui seront livrés à la Royal Danish Air Force. Après reconditionnement par AgustaWestland à Yeovil, les hélicoptères achetés au Danemark, désignés Merlin HC.3A, doivent permettre de constituer le No 78 Sqdn.

 

Photos

EH-101 MERLIN Royal Air Force

Vidéo

Nos partenaires