HISTORIQUE

C’est en 1965 que le constructeur italien Agusta lança une vaste étude pour déterminer les besoins du marché civil en matière d’hélicoptères. Cette étude déboucha sur le développement de l'A.109, un hélicoptère de transport civil léger monomoteur autour d’une turbine Turboméca Astazou XII de 740 chevaux. Réalisant que le marché était nettement plus favorable à une version bimoteur, l’appareil fut modifié en 1967 pour recevoir deux turbines Allison 250-C14, devenant A.109A. La version militaire A.109B fut rapidement abandonnée, Paolo Bellavita et Bruno Lovera se concentrant sur une version civile pour huit passagers baptisée Hirundo (Hirondelle). Cet appareil se présentait comme une machine compacte à la configuration classique, avec un rotor quadripale et un fuselage soigneusement profilé comportant une robuste coque ventrale en nid d’abeille et des panneaux latéraux en alliage léger. Aménagé pour deux pilotes et six passagers se partageant deux banquettes, suivis d’un compartiment à bagages, la cabine est suivie d’une section rigide comportant deux réservoirs d’une capacité totale de 550 litres et, à la base, le logement du train d’atterrissage principal, escamotable.

Le premier vol eut lieu à Cascina Costa le 4 août 1971 avec Ottorino Lancia et Paolo Bellavita aux commandes. La mise au point de l’appareil fut longue et laborieuse. Accidenté, le premier prototype fut remplacé par un second courant 1972, rejoint par un troisième en version militaire en 1973 et un quatrième (civil), tandis qu’une cinquième cellule était affectée aux essais statiques. Le premier appareil de série prit l’air en avril 1975 seulement. La certification VFR fut obtenue le 30 mai 1975, juste avant l’ouverture du 31e Salon du Bourget, suivie deux jours plus tard de la certification américaine, et les livraisons commencèrent début 1976. Le 20 janvier 1977 la certification IFR avec un seul pilote était obtenue.

La désignation Hirundo fut rapidement abandonnée, probablement en raison d’une consonance japonaise.

Cet appareil qui venait se placer entre l’Agusta-Bell AB.206 et le Bell 212 devint rapidement un succès commercial, son utilisation s’étendant au transport sanitaire et aux missions SAR. En 1975 fut également relancée l’idée d’une version militaire et l'Aviazione Leggera dell'Esercito commanda cinq exemplaires [EI-851/855] pour soutenir le constructeur et participer au développement de cette version. Deux exemplaires livrés en 1977 furent équipés de missiles Hughes M65 puis de missiles anti-char TOW. À partir de ces essais furent développées plusieurs versions militaires qui connurent un certain succès à l’exportation.

VERSION

A.109BA : modèle militaire avec train fixe adapté aux besoins de l’armée belge, 46 appareils assemblés par SABCA. La commande belge a été à l’origine d’un scandale politique qui a entraîné la démission du secrétaire général de l’OTAN, Willy Claes, puis sa condamnation pour corruption.

Utilisateurs militaires

Drapeau de la Belgique Belgique : 18 appareils de reconnaissance et 28 appareils anti-char. Ces derniers sont équipés d’un système de visée tout-temps Saab-Esco et de huit missiles TOW-2A. Commandés en 1988, les premiers appareils sont sortis de l’usine SABCA en février 1992, le dernier a été livré le 4 février 1994. Équipant les 17e Bataillon et 18e Bataillon, stationnés initialement à Werl et Merzbrück, en Allemagne, ainsi que l’école d’aviation légère de Brasschaat, ils ont été regroupés à la base aérienne de Bierset en 2000. Cinq A.109BA ont été revendus en avril 2007 au Bénin.

A109 AGUSTA
©Stéphane Lehaut / Spot'Air

Rôle Hélicoptère polyvalent
Constructeur Drapeau : Italie Agusta
Premier vol
Mise en service 1976
Date de retrait Toujours en service
Équipage
1-2 pilotes/7-6 passagers
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney Canada PW206C
Nombre 2
Type Turbine
Puissance unitaire 640 ch
Nombre de pales 4
Dimensions
image illustrative de l’article Agusta A.109
Diamètre du rotor 11,00 m
Longueur 11,57 m
Hauteur 3,50 m
Masses
À vide 1 590 kg
Carburant 605/835 kg
Maximale 3 000 kg
Performances
Vitesse de croisière 285 km/h
Vitesse maximale 311 km/h
Plafond 5 975 m
Plafond avec effet de sol 5 054 m
Vitesse ascensionnelle 588 m/min
Distance franchissable 932 km
©Stéphane Lehaut / Spot'Air
Photos
©Stéphane Lehaut / Spot'Air
Agousta A109
©Stéphane Lehaut / Spot'Air
VIDÉO

Nos partenaires